Créer un bar à chat

Concept sud-coréen proposant de prendre du thé ou des cocktails entourés de chats avec lesquels il est possible d’interagir, le bar à chat est en vogue actuellement. Mais l’engouement manifeste pour la chose ne suffit pas pour se lancer dans sa création. Il convient de bien cerner le concept et les facteurs inhérents à une telle entreprise. Découvrons donc ensemble, les spécificités du concept et de l’entreprenariat à prendre en compte afin de créer un bar à chat.

Le facteur animal

Ouvrir un bar à chat constitue une particularité administrative du fait de la présence des félins. En effet, l’article L. 214-6 et l’arrêté du 3 avril 2014 portant sur les “règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques” réglementent la création et la tenue d’un bar à chat en France.

Dans les faits, il faut procéder à la déclaration de l’activité en préfecture et disposer d’une certification professionnelle pour travailler avec les animaux. En outre, les installations mises en chantier doivent répondre aux critères sanitaires et de protection des animaux. Viennent ensuite les assurances obligatoires comme une mutuelle vétérinaire.

Le concept de l’activité reposant sur les chats, il serait judicieux de souscrire à une assurance complète et de qualité. À noter que les assurances en responsabilité civile professionnelle sont à privilégier dans ce cas de figure. Le choix de félins jeunes et en bonne santé profiterait indiscutablement à long terme.

Le facteur commercial

Sortant carrément de l’ordinaire, un bar à chat est un espace qui attire une clientèle donnée. Ceci constitue un avantage, du fait que le concept ne représente encore qu’un marché de niche à l’échelle globale dans l’hexagone. La concurrence est ainsi moindre pour un succès assuré.

Le temps que passeront les clients avec les chats à les caresser et les nourrir représente une moyenne de fréquentation qui influence positivement la rentabilité. Parmi le type de clients susceptibles de fréquenter un bar à chat, on retrouve en premier les personnes seules et les enfants. Il convient donc de proposer un menu et un service adapté à la cible. Néanmoins, il faudrait procéder à une étude de marché afin de déterminer la demande pour ce type de bar dans la région d’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *